band_aikido.jpg

L'AÏKIDO

étiquette - HERO 2_Plan de travail 1.png

Un art martial japonais

L'AÏKIDO
 

Fondé par Morihei Ueshiba ōsensei entre 1925 et 1969. L'aïkido a été officiellement reconnu par le gouvernement japonais en 1940 sous le nom d’aikibudō et sous le nom aikido en 1942


Comme l’a voulu son fondateur, l'aïkido n’est pas inscrit dans la confrontation, la pratique consiste au contraire à s’harmoniser avec l’attaque de son adversaire afin de le maîtriser soit par des immobilisations soit par des projections. Les techniques de l’Aïkido s’appuient sur la souplesse et l’utilisation de l’énergie de l’adversaire plutôt que sur la force physique. Il n’y a pas de compétition, chacun peut pratiquer et progresser à son rythme.

L'AÏKIDO, UNE DISCIPLINE ACCESSIBLE A TOUS

La recherche de l'aïkidoka est celle de l'équilibre optimum de l'individu par rapport à lui-même et par rapport à son environnement. Chacun peut se conformer à ses possibilités physiques, le but étant précisément de mieux les connaître. Une telle pratique est donc accessible à tous, homme ou femme de toute âge.

DEROULEMENT D'UN COURS:

Un cours d’Aïkido comprend généralement 3 temps :

La préparation ou échauffement : son but est de se préparer à la pratique grâce à des exercices de respiration, en échauffant le corps et les articulations et en travaillant les déplacements et les chutes.


Le cours en lui-même : il consiste à l’étude des différentes techniques de l’Aïkido. Les techniques peuvent être pratiquées à mains nues, avec un sabre (Bokken), un couteau (Tanto) ou un bâton (Jo), contre un ou plusieurs adversaires armés ou non.


Le retour au calme : c’est un temps privilégié pour revoir les mouvements appris et pour calmer sa respiration avant le salut final.

Toutes les techniques visent au contrôle de l'adversaire, l'amenant à une chute et/ou une immobilisation.Il s'agit de canaliser le mouvement, la vitesse et la force de l'adversaire, de les utiliser sans rentrer en opposition avec eux.